Les massages thérapeutiques

Chaque massage apporte des bienfaits mécaniques, biochimiques, organique, psychologiques et énergétiques. Le massage par la prise de conscience des tensions permet à chacun de mieux gérer le stress au quotidien. A partir de cette perception, une personne peut apprendre à réagir elle-même corporellement, par exemple en modifiant volontairement sa respiration ou sa posture, pour se sentir mieux.


Massage du tissu conjonctif profond

Ce massage vise à libérer les restrictions du corps et de briser le tissu cicatriciel restrictif.

Il stimule la libération d’endorphines et soulage la douleur tout en améliorant la circulation. Une étude norvégienne a démontré une augmentation de 16 % du niveau de beta endorphines, qui a duré environ une heure après une séance de 30 minutes de massage du tissu conjonctif. Il agit au niveau musculaire, physiologique et émotionnel. En libérant les énergies perturbatrices, il améliore rapidement l’état général. Habituellement concentré sur une zone du corps, que le thérapeute travaille avec des mouvements lents et profonds. Selon les personnes, ce massage peut être légèrement douloureux sur le moment et quelques personnes ressentent de légères courbatures un à 2 jours après.


Massage hémodynamique

Ce massage consiste en des mouvements doux, légers, répétés dans le sens de la circulation sanguine – relaxant, calmant, doux.

Très rassurant et particulièrement adapté pour faire ressortir des émotions enfouilles. Rapidement la personne se met dans un état profond de relaxation physique dont les bienfaits se répercutent sur un plan intérieur. Il remet la personne en contact avec son corps, relâche les tensions musculaires et améliore globalement le fonctionnement de l’organisme. Il apporte un grand sentiment de sécurité et contribue à restaurer la confiance en soi. Psychologiquement le massage comble les manques affectifs relatifs au toucher et permet donc de se sentir plus à l’aise avec l’autre dans l’expression des sentiments et dans l’intimité.


Travail global ostéopathique

Un tel massage vise le relâchement myofascial pour traiter des dysfonctionnements somatiques entraînant des douleurs et des limitations de mouvements. Exemple : Massage spécifique du crâne en cas de maux de tête, du torse en cas d’angoisse ou problèmes respiratoires, retenues émotionnelles, stress prolongé.

Pour améliorer et rééquilibrer la fonctionnalité mécanique du patient. Avec les mains posées sur le corps, le thérapeute cherche à ressentir la respiration tissulaire, mouvement des tissus du corps sur eux-mêmes. Il ya dans le massage comme dans d’autres techniques de toucher transmission de ce que les guérisseurs appelaient « le fluide vital ». Disons tout simplement qu’il y a transfert d’énergie entre celui qui donne et celui qui reçoit et équilibrage énergétique du corps lorsque le massage est correctement pratiqué. Ce rééquilibrage se traduit par une plus grande vitalité et aussi par des changements psychologiques positifs.